VitaDX citée dans Le Mag numérique à l’occasion de la journée Numérique & Santé.

“Autre startup, autre promesse. Il s’agit cette fois de diagnostic précoce du cancer de la vessie. Par une méthode sans équivalent alliant observation en fluorescence des cellules et machine learning. Elle est présentée par Sébastien Nivet de VitaDX. L’outil ne remplace pas le médecin, il produit « une recommandation de diagnostic ». Ce qui améliore sensiblement la précocité et la fiabilité de l’examen. Et par conséquent le taux de survie sachant que plus le cancer de la vessie est détecté tôt, meilleur est le pronostic. Aujourd’hui, une étude clinique est en cours. Mais au-delà la startup souhaite accéder à d’autres données pour faire tourner ses algorithmes d’apprentissage automatique : « L’accumulation de données est vitale pour nous. »

Lire l’article